Ecole du Tarot spirituel

Les arcanes mineurs du Tarot

Le tarot, outil d’évolution :

Les 22 arcanes majeurs du Tarot de Marseille représentent des archétypes universels, ces images surdéterminées, nous mettent en contact avec notre monde intérieur et onirique et éveillent les couches profondes de l’inconscient. J’utilise l’ancien Tarot de Marseille parce qu’il est extrêmement précis et qu’il permet justement d’établir ce lien avec notre profondeur. Un arcane est un ferment, il agit comme le levain dans la pâte, nous éveille et nous donne accès à ce que nous devons savoir pour entrer dans la quête sacrée du Soi. Le Tarot propose un chemin initiatique, celui-ci se fait consciemment et inconsciemment, il agit en nous mais nous devons nous mettre au travail pour réellement accomplir la transformation demandée par la vie.
C’est la souffrance qui nous met en marche la plupart du temps, lorsque nous n’en pouvons plus nous nous tournons vers nous même. Il est alors question de voir comment nous nous aliénons en répétant inlassablement la même histoire, celle de notre famille et des générations précédentes, celle de l’humanité endormie dans une mécanicité. Nous pouvons petit à petit réaliser que nous cherchons à l’extérieur un soi-disant bonheur, nous cherchons à éliminer la souffrance alors qu’elle nous conduit vers nous même, c’est la blessure de notre âme qui nous ouvre la porte du « Royaume » 

L’apport des arcanes mineurs dans un tirage :
Les 56 Arcanes mineurs sont moins attrayants et plus hermétiques que les arcanes majeurs, leur utilisation se limite souvent à l’aspect divinatoire du tarot. Les arcanes mineurs montrent ce qui se passe sur le terrain, ils apportent des précisions dans tous les domaines de notre vie.
C’est important de comprendre que la divination s’appuie en grande partie sur la psychologie humaine, si on sait lire le tarot et qu’on a des connaissances psychologiques, c’est facile d’imaginer l’évolution d’une personne en fonction des comportements et d’intuiter l’évolution de la situation.
Quant aux « flashs » de voyance, ils peuvent être étonnamment justes, mais risquent d’enfermer le consultant dans une passivité, de plus rechercher l’extraordinaire s’avère être une voie sans issue !  Cela n’a jamais réglé le problème de fond, à savoir la répétition des scénarios inconscients !
Les personnes repartent rassurées, mais elles n’ont rien réglé de leur problématique et la souffrance existentielle refait inévitablement surface.

La question à se poser, est plutôt : puis je infléchir un « destin contraire ou difficile », comment ? Si c’est possible, il est urgent de se mettre au travail, toute thérapie évolutive est la bienvenue ! Si ce n’est pas possible et que ce fameux destin contraire est de l’ordre de ce que l’approche indienne appelle « le karma » il est alors urgent d’adopter une philosophie de vie et de se mettre en recherche du sens profond de notre existence. Dans les deux cas, le Tarot psychologique et spirituel peut apporter des réponses signifiantes.
La lecture spirituelle des arcanes permet de décrypter l’histoire de vie de la personne, son mythe en quelque sorte, puis d’identifier les mécanismes à l’œuvre et de lui proposer une vision libératrice, une vision inspirée par la sagesse des enseignements spirituels. La difficulté principale étant toujours de ne pas s’identifier à cette histoire, de prendre de la distance, d’aller au-delà de la personnalité pour découvrir la paix qui vit au plus profond de nous. Si les arcanes majeurs sont les portes de la conscience, les arcanes mineurs montrent comment nous mettons en pratique on non, les enseignements des arcanes majeurs.

Comment sortir de la répétition ?
Il est nécessaire de prendre conscience de ce qui se joue dans notre vie, pour pouvoir mettre en lumière les fonctionnements, nommer les obstacles ou défis et prendre conscience des ressources à notre disposition.
Les cartes de cycles montrent ce qui se passe sur le terrain, à quelle étape du cycle d’évolution, si la carte est droite, je peux valider et optimiser la situation, si la carte est à l’envers, un travail est souvent nécessaire pour pouvoir lever l’obstacle.
Il n’y a pas de personnages dans ces images. Le nombre indique les étapes de la croissance dans chaque élément. Il commence avec l’As qui indique tout le potentiel du cycle à venir, puis les 9 étapes de la croissance symbolisée par des feuillages et une floraison régulière dans les nombres pairs. La carte numéro 10 n’a plus de fleurs ni de feuillage, quelque chose est donc accompli.
Il y a 40 cartes, 10 par couleur, chacune des couleurs représente un domaine de notre vie : les deniers, (monde matériel, famille, santé, travail, argent) le bâton (monde de l’action, créativité, sexualité, vie instinctive) l’épée (monde des relations, des lois, de la communication, des conflits et des épreuves, la coupe (monde des sentiments, de l’émotionnel, vie intérieure et spirituelle)

On peut dire ce qui risque de se passer, mais il est plus intéressant de parler des enjeux psychologiques, de mettre de la conscience sur les comportements mécaniques, et de proposer des alternatives à la personne.
La série des honneurs est différente, un personnage est représenté au centre de la carte.

Qui sont ces personnages dits « de cour » !  Ce sont les personnages de notre vie quotidienne : nos relations affectives, familiales et sociales sont des « relations de travail » !  Les personnages extérieurs sont en lien avec nos personnages intérieurs, car nous projetons notre inconscient dans nos relations, celles-ci nous permettent de voir comment nous fonctionnons et nous obligent à cheminer ! Les relations sont souvent au centre de la joie et de la souffrance…
C’est à travers des relations vécues en conscience que nous pouvons cheminer et mettre à jour les comportements psychologiques hérités de notre famille et de nos ancêtres mais également des grands mythes de l’histoire de l’humanité.
Avec la série des 16 honneurs, nous avons la possibilité d’infléchir notre destin.  Le nombre 16, nous rappelle la Maison Dieu : notre ego est mis à mal, car si l’autre pousse toujours les boutons les plus douloureux, il nous permet ainsi d’avancer.
La clef de toutes les relations  conscientes, c’est la communication. Nous sommes ici dans le domaine de l’épée et un combat est proposé. Les héros traditionnels n’avaient pas des problèmes à résoudre, mais des épreuves à traverser.  Suivons les, devenons des hoéros modernes : apprenons à parler vrai, apprenons à aimer, à agir en conscience, à gérer notre capital santé, à vivre en nous respectant et en respectant l’autre.
Les honneurs  n’ont pas de nombre,  comme le Mat, l’humain est libre de vivre selon ses propres lois ou de retourner à la maison du père, comme le dit la parabole des talents !
C’est dans la série des honneurs que nous pouvons appliquer l’enseignement delivré par les arcanes majeurs.
L’alchimie de transformation commence quand nous nous posons la question essentielle :  Qui suis-je ? Le chemin initiatique est la plus belle aventure qu’il nous soit donnée de vivre le temps de notre incarnation.

1 réflexion au sujet de “Les arcanes mineurs du Tarot”

  1. Bonjour,

    Merci de m’indiquer si lors de la formation que vous dispensez, nous abordons les arcanes mineurs et les honneurs.

    En vous remerciant ;

    Bien à vous.

    Répondre

Laisser un commentaire

15 + 9 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.