L’Empereur

L’Empereur

L’Empereur

Je suis roi, mais je suis seul car je règne sur des hommes libres. Ma couronne est d’épines. Je regarde au loin, au-delà du sceptre pour oublier son poids, ma main droite accrochée à ma ceinture, je tiens. Si je suis en pleine lumière c’est parce que l’ombre est tapie en moi-même : renoncer au pouvoir, en serais-je capable ?
Je suis roi mais je suis seul, face à face avec Dieu. C’est l’humanité en moi qui crie dans les ténèbres, c’est la lumière divine qui fond sur moi, tel l’aigle aux griffes acérées. Prisonnier des ténèbres, je règne par la terreur, anéanti par la lumière, je vis dans l’impuissance.

Se retirer en soi, trouver cet éclat lumineux qui me libèrera de l’illusion.

L’ombre s’étend sur l’humanité. Seul avec Dieu, je prie pour qu’elle s’éveille. Ce pouvoir, il nous l’a donnée, c’est notre liberté ultime : poison au goût de soufre ou trésor caché ?
Je suis roi mais je suis seul car je règne sur des hommes libres, des hommes en quête du ciel. Dans les ténèbres, aux heures les plus sombres de leur vie, ils trouveront cette étincelle, la parcelle divine dans le cœur battant de la nuit. Tel un souffle, un appel : souviens-toi, tu es cela !

Je suis roi mais je suis seul, l’humanité en marche est avide de pouvoir, elle a oublié son origine, elle peine, suffoque, lutte à contre-courant de la vie. Elle cherche la lumière dans un ailleurs, dans un autre, dans les objets du monde.

Mon cœur pleure en silence, je renonce au pouvoir, je vois mes enfants divins dans leur beauté originelle. Dans cette terre d’oubli, ils apprennent à aimer, père impuissant devant l’immense souffrance de ses enfants, je sais que l’intelligence est à l’œuvre au-delà des luttes et des drames : l’humanité en marche regagne le royaume…

 

 

 

 

 

280total visits,1visits today